Overblog Follow this blog
Edit post Administration Create my blog
Thursday, July 26 2012

Géorgie: le Rêve Géorgien, un parti ultra-conservateur qui attaque les minorités sexuelles

Posted by

Coalition regroupant plusieurs partis conservateurs (notamment le Parti Républicain, les Démocrates Libres, le Forum National, le Parti Conservateur et le Parti pro-industrialisation de la Géorgie), le Rêve Géorgien créé par le milliardaire franco-géorgien Bidzina Ivanishvili inquiète de plus en plus les ONG. En effet, les membres de ce parti d’opposition multiplient les prises de position hostiles envers les minorités ethniques, religieuses et surtout sexuelles.

Les membres du Rêve Géorgien semblent se préoccuper tout particulièrement de l’homosexualité. Ainsi, Gubaz Sanikidze, président du parti nationaliste membre de la coalition, est coutumier des attaques envers les minorités sexuelles. En mars 2011 dans une interview au journal Tbiliselebi, il déclarait ainsi : «Dans cette crise morale initiée par le gouvernement, les hommes sont davantage des victimes que les femmes. Par exemple, en termes de minorités sexuelles en Géorgie, le nombre de pédérastes est plus important que le nombre de lesbiennes. Ainsi, les Géorgiennes sont plus tenaces.»

En 2007, le même Sanikidze s’opposait au mariage pour tous en le justifiant ainsi : «Qu'ils n'en rêvent même pas, ça ne sera jamais légalisé en Géorgie. Cela contredit non seulement les traditions géorgiennes, mais aussi l'ensemble de la tradition humaine.»

Le Réve Géorgien a pour leitmotiv de défendre l’Eglise orthodoxe prétendument menacée par les minorités. Ainsi, Manana Kobakhidze, porte-parole et cofondatrice du mouvement a déclaré à l’ouverture du congrès de leur coalition, au sujet des minorités du pays. « Le gouvernement géorgien estime que la protection des minorités – sexuelles inclues – est synonyme de démocratie. Les défenseurs de la foi orthodoxe ne doivent pas être vus comme des fascistes et extrémistes, en raison de leur pensée alternative. Pour une raison que j’ignore, le modèle de la démocratie en Géorgie s’exprime en réprimant les chrétiens orthodoxes qui protestent contre les minorités sexuelles. »

Dans une interview, elle a remis une couche pour préciser sa pensée : «Il apparaît que le pays essaie de plaire à l'Amérique en protégeant les minorités et en arrêtant les gens qui ont une pensée alternative sur ce problème… Quand quelqu'un essaie de construire une démocratie en détruisant notre éthique et notre ethno-psychologie chrétienne-orthodoxe, qui veut d'une telle démocratie? Chacun-e est considéré-e comme un membre égal de la société dans les pays européens. C'est impossible pour nous de l'accepter, parce que cela va à l'encontre de l'éthique orthodoxe.»

Ces propos sont loin d’être isolés au sein du Rêve Géorgien et sont même validés par Bidzina Ivanishvili en personne. Dans une interview accordée au journal d’extrême droite Asaval-Dasavali, le milliardaire franco-géorgien a tenu à exprimer sa « gratitude » envers les journalistes et éditeurs de cette publication pour leurs « prises de position ces dernières années. » « Peu de journaux sont aussi fidèles que vous dans l’intérêt que vous portez aux problèmes nationaux […] et pour cela, vous avez tout mon respect » a-t-il ajouté. Pourtant, Asaval-Dasavali ne manque jamais de préciser que le journal « s’inspire des mesures anti-gays hitlériennes. »

Les ONG s’inquiètent très fortement de la montée de l’homophobie en Géorgie, encouragée par l’un des principaux partis d’opposition. Eka Aghdgomelashvili, directrice de projet à l'association LGBT géorgienne Inclusive Foundation, affirme que la religion, l’Etat et les médias sont les trois moteurs de l’homophobie. Difficile pour les associations de lutter contre ça.

Le 17 mai dernier, de nombreuses ONG avaient organisé une marche contre l’homophobie à Tbilissi. La parade avait été attaquée par des militants chrétiens orthodoxes. C’est ce qu’a bien compris le Rêve Géorgien, c’est pourquoi cette coalition n’hésite pas à attiser la haine envers les minorités.

Géorgie: le Rêve Géorgien, un parti ultra-conservateur qui attaque les minorités sexuelles

Comment on this post