Overblog Follow this blog
Edit post Administration Create my blog
Saturday, July 21 2012

Sécheresse historique aux États-Unis

Posted by
Sécheresse historique aux États-Unis

Champs de maïs dévastés, épis de blé flétris, lacs asséchés, étangs vidés de leur eau douce, c’est le triste panorama qu’offrent actuellement de nombreux états aux USA. Les fermiers assistent désemparés à l’assèchement de leurs terres arables et de leurs pâturages.

Le secrétaire de l’agriculture, Tom Vilsack, a annoncé, suite à un entretien avec Barack Obama pour évoquer cette crise, que cette sécheresse est "sans doute la plus grave depuis 25 ans". Le secrétaire à l'agriculture a également décrété l'état de catastrophe naturelle dans 26 Etats, dont 14 touchés de manière exceptionnelle. La sécheresse frappe fort dans trois zones. A l'Est, les Etats côtiers du Sud (Floride, Géorgie et, dans une moindre mesure, Caroline du Sud), au centre le long d'un axe Nord-Sud (Illinois, Iowa, Indiana, Kentucky, Tennessee) et enfin dans une vaste zone couvrant plus de la moitié du Grand Ouest américain (Kansas, Oklahoma, Texas, Wyoming, Colorado, Utah, Nevada, Arizona, Nouveau-Mexique).

Cette situation de crise fait flamber le cours de certaines matières premières. Les traders ont vu cette semaine une spectaculaire envolée des cours des céréales et des oléagineux en raison de la sécheresse qui continue de sévir, et ce depuis plusieurs semaines, aux Etats-Unis, premier producteur mondial de soja et de maïs et premier exportateur de blé. Une situation qui inquiète les pays importateurs et pousse certains d'entre eux à faire des achats de couverture, à l'instar de la Tunisie, qui a acheté 125 000 tonnes de blé tendre, rapportait Agritel.

Néanmoins, il semblerait que certains pays d’Europe pourraient suppléer les manques du marché :« Les officiels des ministères de l'agriculture ukrainien et kazakh viennent de rassurer une partie des opérateurs locaux en estimant que le niveau de production associé aux stocks de report importants ne justifiera pas des mesures de limitation des exports, que ce soit sous forme de quota ou de taxes à l'export », relevait Agritel.

Comment on this post